24 avril 2024

Radio Ngoma ya Amani

Votre tam-tam de la Paix

Le cabinet de Corneille Nangaa sort du silence après le retrait de sa sécurité

Dans un communiqué publié jeudi 23 mars , le cabinet de Corneille Nangaa, ex président de la commission électorale nationale indépendante ( CENI), Corneille Nangaa s’est enfin prononcé concernant le retrait des policiers et militaires commis à sa sécurité.

Selon son cabinet dans les premières heures de ce jeudi, un escadron d’éléments de la Police nationale congolaise lourdement armés, selon ce dernier, venus à la résidence de l’ancien patron de ce la CENI lui annonçant que cette institution d’appui à la démocratie venait de lui retirer sa sécurité et ce, en raison de son engagement politique.

« Conduit par un officier de grade de major, cet escadron n’a présenté aucun document officiel ni un quelconque ordre de mission pouvant justifier la présence desdits éléments dans la résidence de Monsieur Corneille Nangaa», peut-on lire dans ce communiqué.

Le Cabinet du prédécesseur de Denis Kadima « dénonce avec force cette violation du domicile de ce dernier ainsi que ce déploiement illégal des forces utilisées dans le dessein évident de porter atteinte aux libertés fondamentales constitutionnellement garanties de Monsieur Corneille NANGAA et appelle les autorités judiciaires ainsi que militaires compétentes à garantir la sécurité de ce dernier».

Corneille Nangaa s’est lancé en politique après plusieurs mois du silence. Son parti politique dénommé « Action pour la Dignité du Congo et de son Peuple» lancé en février dernier a comme vocation, « de faire de la RDC un business land. En 2018 alors qu’il fût président de la centrale électorale, son résultat à la présidentielle avait de manière pérenne était contestée par l’opposition, notamment en la personne de Martin Fayulu, qui se croyait avoir gagné le scrutin. Cet opposant Congolais qui avait la dent contre lui, exigeait les résultats de vote bureau par bureau.