19 mai 2024

Radio Ngoma ya Amani

Votre tam-tam de la Paix

L’AFDC-A opère une substitution à la course au Bureau définitif de l’Assemblée nationale en RDC

Il y a quelques jours, un groupe de députés nationaux se disant « des républicains » a protesté contre la proposition du présidium de l’Union sacrée de la Nation (USN), qui plaçait l’ancien président de l’Assemblée nationale et l’actuel président du Bureau d’âge Mboso Nkodia, le fils du Président du Parti et regroupement politique AFDC-A, Serge Maygende et la sœur du Président du MLC, Caroline Bemba, sur la liste des candidats à occuper des postes au Bureau définitif de l’Assemblée nationale.

Ces députés républicains ont promis de ne pas voter les candidatures, bien que de l’union sacrée, qui ne tiennent pas compte de la représentativité géopolitique du pays. La province du Sud-Kivu a été l’une des provinces ayant été indexées dans ce déséquilibre géopolitique étant donné qu’elle avait à elle seule un ticket candidat Président en la personne de Vital Kamerhe et un ticket candidat Questeur de l’Assemblée nationale, Serge Maygende Bahati.

Face à cette pression, le Président du parti et regroupement politique AFDC-A, Modeste Bahati Lukwebo, a procédé à la substitution des candidats en remplaçant son fils Bahati Maygende Serge, élu de Kabare au Sud-Kivu sur la liste AFDC-A avec Polipoli Lunda Chimène, élue de Malemba-Nkulu dans la province du Haut-Lomami sur la liste de ce même parti et regroupement politique. C’est à travers une correspondance qu’il a adressée au Président du Bureau provisoire de l’Assemblée nationale ce lundi 13 mai.

Plusieurs voix s’élèvent depuis un certain moment, surtout au sein de la société civile congolaise, pour fustiger la prise en otage de la classe politique par certains acteurs politiques.