19 mai 2024

Radio Ngoma ya Amani

Votre tam-tam de la Paix

La MONUSCO à propos du bombardement des sites des déplacés au Nord-Kivu

                                                                               Les combattants du M23 contrôlent la cité de Rubaya, mais également ils ont largué une bombe qui a fait plusieurs morts dans le site des déplacés de Mugunga dans la ville de Goma au Nord-Kivu.

La MONUSCO condamne fermement ces bombardements des sites des personnes déplacées à Goma. Elle l’a exprimé à travers un communiqué de presse rendu public ce vendredi 3 mai 2024. Cette mission onusienne de paix, par la bouche de sa cheffe et représentante du Secrétaire Général des Nations Unies en République Démocratique du Congo, Madame Bintou Keita, condamne cette attaque meurtrière et présente en même temps ses condoléances aux familles des victimes.

Bintou Keita rappelle à toutes les parties au conflit leurs obligations, en vertu du droit international, de protéger et préserver la vie des populations civiles en toutes circonstances, tout en n’excluant pas la possibilité des poursuites judiciaires contre les présumés auteurs.

« Je réitère l’appel lancé par le Secrétaire Général à tous les groupes armés pour une cessation immédiate des hostilités, à déposer les armes sans conditions, et à adhérer au Programme de désarmement, démobilisation, relèvement communautaire et stabilisation (PDDRCS) », a déclaré Mme Keita.

Précisons qu’une bombe larguée sur les sites des déplacés de Mugunga et Lac vert à plus ou moins 13 km de Goma a fait au moins plusieurs morts dont six enfants et plusieurs blessés.