19 mai 2024

Radio Ngoma ya Amani

Votre tam-tam de la Paix

Des affrontements signalés entre deux factions FDLR à Fizi

C’est depuis le 16 avril dernier que deux factions des combattants Hutus rwandais FDLR, l’une dirigée par Hamanda et l’autre par Théophile , ont transformé les villages de Katupu 1, 2 et 3 en groupement Basimimbi, dans le Secteur de Lulenge en Territoire de Fizi, en un champ de bataille. D’autres villages directement affectés par ce conflit dont l’objet de dispute n’est toujours pas connu sont Asenge, Asee 1 et 2, Motema, Bwalemba et Namilela, toujours dans le même secteur et même Territoire.

Les sources de la société civile locale dans le Secteur de Lulenge parlent déjà de plus de quatre mille personnes déplacées fuyant les atrocités de ces deux factions des combattants rwandais FDLR et s’inquiètent des conditions de vie précaires qu’elles mènent dans des familles d’accueil dans les villages du groupement voisin d’Obekulu.

Rappelons que depuis le génocide de 1994 au Rwanda, plusieurs réfugiés rwandais avaient fui au Zaïre, devenu RD Congo après la chute de Mobutu, certains munis d’armes et armes blanches. Après l’échec de leur gestion par le gouvernement congolais et le HCR, beaucoup de ces réfugiés se sont répandus dans tous les sens sur l’espace congolais, ce qui justifie la présence de ces combattants FDLR en Territoire de Fizi.

La société civile de Fizi, à travers une lettre adressée au Gouverneur de province du Sud-Kivu, sonne une sonnette d’alarme et appelle le gouvernement congolais ainsi que ses partenaires humanitaires (OCHA, HCR, ONGs) à une assistance humanitaire d’urgence en faveur de ces déplacés internes victimes de ces conflits sanglants.