19 mai 2024

Radio Ngoma ya Amani

Votre tam-tam de la Paix

A la troisième et dernière journée sans circulation au Sud-Kivu, la société civile et les transporteurs durcissent leur mesure

Vue de la ville de Bukavu en marge de la troisième journée sans circulation

Les organisations de la société civile du secteur des transports maintiennent et durcissent leur mesure d’observer trois journées sans circulation au Sud-Kivu. Après deux jours réussis, la troisième et dernière journée s’annonce la plus difficile pour les usagers des routes.

Dans un communiqué, les organisateurs dudit mouvement préviennent qu’en ce dernier jour même les véhicules privés et les bus scolaires ne seront pas autorisés. Seules les ambulances seront tolérées.

Déjà, plusieurs écoles de Bukavu qui organisent le service de transport en faveur de leurs élèves ont prévenu les parents de la non mise en service de leurs bus scolaires pour éviter toute éventualité de casse.

Cela fait trois jours consécutifs depuis le 09 avril que les transporteurs par voie routière observent une grève des journées sans circulation pour dénoncer les tracasseries policières à leur endroit. À Bukavu, Uvira, Baraka, Kamituga, Shabunda, Fizi, Mwenga et plusieurs autres agglomérations du Sud-Kivu, cet appel de la société civile et de ses organisations membres du secteur des transports est respecté.

Depuis longtemps, les transporteurs se disent toujours être victimes des tracasseries de la PCR pendant que les autorités compétentes préfèrent ne rien solutionner ce problème.