19 mai 2024

Radio Ngoma ya Amani

Votre tam-tam de la Paix

Les étudiants en colère barricadent tous les accès de l’ISP-Bukavu

De certaines sources, le Directeur Général de l’Institut Supérieur Pédagogique de Bukavu (ISP-Bukavu), le Professeur Espoir Majagira Bulangalire et son épouse Sylvie Majagira, auraient été kidnappés par les hommes armés non autrement identifiés dans la localité de Mutarule non loin de la position des militaires à côté du pont Luberizi en Territoire d’Uvira, lorsqu’il était en Provenance de Bukavu vers Uvira, ce samedi 27 avril.

C’est pour dénoncer cet acte incivique et exiger la libération sans condition de leur DG que les étudiants de cet établissement d’enseignement supérieur public ont, tôt ce matin de ce dimanche 28 avril, barricadé toutes les voies d’accès autour de l’ISP-Bukavu. Pneus brûlés, bruits des sifflets et barricades érigées, ces étudiants ne décolèrent et n’autorisent aucun passage des véhicules, motos, bajaj sauf les piétons.

D’autres manifestations sont signalées à Kiliba où se trouve son église de la 8ème CEPAC, à Kagando.

Le Président de la Nouvelle Société Civile congolaise coordination provinciale du sud du Sud-Kivu, Monsieur Mafikiri Mashimango Martin, déplore l’enlèvement de ce notable du Sud-Kivu plus particulièrement d’Uvira, et se dit touché par ce comportement incivique.

Réunis urgemment dans une réunion ce dimanche 28 avril, les membres du comité de gestion de l’ISP-Bukavu:

  • Condamnent cet acte abominable commis contre leur DG et son épouse et exigent sa libération sans condition ;
  • décident de la suspension momentanée de toutes les activités à l’ISP-Bukavu, y compris dans toutes ses écoles d’application (EDAP et EPA);
  • invitent tous les étudiants et agents à un rassemblement à partir de 8h ce lundi 29 avril pour une marche pacifique jusqu’au gouvernorat de province pour le dépôt de leur mémorandum ;
  • Etc.

Jusque-là, il y a aucune information de la part des autorités provinciales du Sud-Kivu sur son enlèvement.