19 mai 2024

Radio Ngoma ya Amani

Votre tam-tam de la Paix

Les escarmouches se multiplient à l’Est de la RDC sous silence gouvernementale

Après le récent bombardement des camps des déplacés de Mugunga et Lac vert en ville de Goma, c’est le tour du Territoire de Kalehe au Sud-Kivu d’être victime des bombes du M23. Ce mardi 07 mai, ce groupe rebelle aurait lancé des bombes à partir des territoires qu’il contrôle au Nord-Kivu, lesquelles bombes ont causé des pertes en vies humaines. Le Président du cadre de concertation de la société civile du Territoire de Kalehe qui nous livre l’information, Monsieur Delphin Birimbi, déplore cet acte barbare et appelle le gouvernement congolais à prendre toutes ses responsabilités en mettant fin à cette guerre injuste.

« C’était la soirée d’hier mardi 07 mai 2024 que les rebelles du M23 ont lancé trois bombes à partir de Rwangara et Masisi au Nord-Kivu. Ces bombes ont fait des morts à Kisongati/ Murambi, en Groupement de Buzi dans la chefferie de Buhavu, Territoire de Kalehe au Sud-kivu » , a-t-il ajouté.

De cette attaque, 7 morts dont un 1 enfant, 3 femmes et 3 hommes ainsi que 6 blessés sont déjà enregistrés.

L’Etat congolais par la bouche du Chef de l’État, avait déclaré qu’il riposterait à la moindre escarmouche si une seule bombe tombait sur Goma et promettait d’attaquer le Rwanda. Depuis cette déclaration lors des campagnes électorales de décembre dernier, plusieurs bombes sont déjà tombées dans la ville de Goma et plusieurs villages au Nord et Sud-Kivu.