25 juin 2024

Radio Ngoma ya Amani

Votre tam-tam de la Paix

Le ministre de défense dépose une plainte contre le journaliste Stanis Bujakera à Kinshasa

Le cabinet de Gilbert Kabanda , ministère de défense de la RDC, a déposée jeudi, auprès du parquet général près de la haute cour militaire de la Gombe, une plainte contre le journaliste congolais Stanis Bujakera.

Dans sa plainte, le cabinet du ministre reproche notamment au journaliste d’avoir publié dans son compte Twitter, les informations attestant l’avancée des rebelles M23 appuyés par Kigali, en front contre l’armée congolaise dans le Nord-Kivu.

« Dans sa publication du 05 mars 2023 à 10h00 sur Twitter, Monsieur Stanis Bujakera Tshiamala a alarmé la population congolaise et étrangère en publiant faussement le Tveet selon lequel: « Le Ministre de la Defense Nationale confirme Pavancée sur le terrain du M23/RDF et s’étonne de manque de réaction des forces de PEAC pourtant présentes sur les lieux. Pour le Ministre cette avancée se justific par l’amassement récent des troupes RDF au Nord-Kivu », voilà à quoi se justifie le clan Kabanda dans sa plainte.

Pour le cabinet du ministre, « Ce faus bruit, tout en faisant l’apologie du M23/RDE, s’est
répandu comme une trainée de poudre sur la toile en suscitant des réactions varices allant de létonnement à la panique en passant par les outrages pour se cristalliser dans une tendance au soulèvement contre les autorités du pays, spécialement Son Excellence Monsieur le Ministre de la Défense Nationale et Anciens Combattants qui ne reconnait pas en être l’auteur ».

Dans son tweet, le journaliste Stanis Bujakera avait affirmé que Gilbert Kabanda, en conseil des ministres avait reconnu l’avancée de la coalition M23-RDF à quelques kilomètres de Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu et ce, en dépit de déploiement militaire de l’EAC.

« De ce rapport il ressort, entre autres, que l’armée rwandaise ne voile plus son invasion notamment par l’amassement des troupes, lequel justifie leurs avancées sur le terrain, étonnamment sans réaction aucune des forces de 1’EAC pourtant présentes sur les lieux. Aussi, les affrontements sont signalés dans les encablures de Sake, localité située à 30 kilomètres de Goma, où nos forces mènent une défense ferme », renseignait le compte-rendu de la dernière réunion hebdomadaire des ministres, présidée par le président Félix Tshisekedi en visioconférence .

En RDC depuis que les affrontements armés FARDC-M23 se soient intensifiés dans l’Est, certains journalistes sont notamment sur la sellette. Ces derniers sont reprochés de publier les informations par exemple, sur la prouesse des rebelles et la réplique de l’armée régulière.