13 juillet 2024

Radio Ngoma ya Amani

Votre tam-tam de la Paix

Nouveau appelle de l’EAC pour mettre fin aux hostilités à l’Est.

Les pays membres de la communauté des pays d’Afrique de l’Est EAC recommandent la cessation des hostilités à l’Est de la RDC. Ils ont renouvelé cette recommandation ce samedi à l’issue du 20ème sommet extraordinaire tenu à Bujumbura capitale du Burundi. Pendant ce temps les combats se poursuivent sur le terrain.

En effet malgré les résolutions prises lors des précédents sommets de l’EAC, les rebelles du M23 n’ont pas bougé d’un centimètre. Pourtant, l’AEC avait exigé que le M23 soutenu par le Rwanda se retire des positions de Kibumba. Ainsi la force de la communauté allait s’y installer et sécuriser la population.

Mais cette recommandation est restée lettre morte. Entre-temps, la coalition des armées qui appuie les FARDC a mené ces derniers jours des opérations militaires dans la région du Nord Kivu.

A Bujumbura ce samedi, le sommet des Chefs d’ Etat était une occasion d’évaluer le processus de paix déjà engagé. Selon le compte Twitter de la EAC, cette rencontre de haut niveau était aussi l’occasion de prendre des décisions pour l’amélioration de la situation sécuritaire. Côté Congolais, les attentes étaient aussi grandes. La RDC voulait voir les  Chefs d’Etat concrétiser leur promesse de faire usage de la force contre le M23.

Mais le communiqué final du sommet de Bujumbura ne contient aucune recommandation à ce sujet . Par contre, le 20ème sommet réitère son appel à toutes les parties à utiliser tous les mécanismes régionaux, continentaux et internationaux pour la résolution du conflit. En outre, il invite de nouveau tous les groupes armés actifs à l’Est du Congo, à déposer les armes. Ensuite, il les appelle à intégrer le processus de paix.
Ce sommet était présidé par Evariste Ndayishimiye, chef d’État du Burundi et président en exercice de la EAC.Le congolais Felix Tshisekedi et le Rwandais Paul Kagame étaient présents .