13 juillet 2024

Radio Ngoma ya Amani

Votre tam-tam de la Paix

D’autres réactions contre la levée du moratoire sur la peine de mort en RDC

Depuis la levée du moratoire sur l’exécution de la peine de mort en République démocratique du Congo en mars dernier, les réactions continuent à fuser de partout. Elles ont d’abord été nationales lorsque l’Eglise catholique de la RDC et plusieurs organisations de défense des droits humains avaient farouchement réagi contre cette mesure du gouvernement congolais. Cette fois-ci, au lieu d’être une préoccupation des seules organisations congolaises, d’autres voix se lèvent désormais de l’étranger pour fustiger la levée de ce moratoire sur l’exécution de la peine de mort en RDC.

La coalition congolaise contre la peine de mort, Ensemble contre la peine de mort (ECPM) et le FIACAT, la Fédération internationale des Actions chrétiennes pour l’abolition de la torture, ont lancé une pétition contre la reprise des exécutions des peines de mort. La Conférence internationale des barreaux qui réunit les barreaux de 40 pays francophones, annonce soutenir cette pétition.

« Nous pensons, et ça fait partie de notre ADN, qu’il faut défendre les droits fondamentaux et que la peine de mort est certainement une régression par rapport aux droits fondamentaux, à la vie, à l’amendement. Nous pensons aussi que la peine de mort n’amène pas réellement à empêcher d’autres infractions. C’est en tout cas tout ce que les études scientifiques amènent à le penser. Les membres de notre organisation, les bâtonniers, les avocats de RDC sont évidemment associés à cette démarche et militent au sein de la RDC contre cette levée du moratoire qui est vraiment regrettable. Il faut vraiment que les autorités de RDC reviennent sur cette décision qui nous semble ne pas avoir de sens dans l’époque moderne dans laquelle nous sommes », appelle Me Jean-François Henrotte, président de la Conférence internationale des barreaux.

Rappelons que cette mesure de la levée du moratoire sur l’exécution des condamnations des infractions de la peine de mort vise beaucoup plus les militaires coupables de trahison ainsi que contre des auteurs de banditisme urbain entraînant mort d’homme.