13 juillet 2024

Radio Ngoma ya Amani

Votre tam-tam de la Paix

Les 10 pays les plus riches d’Afrique, la RDC non classée.

La Banque africaine de Développement (BAD) venait de publier récemment son rapport dans lequel elle dévoile un classement de dix pays les plus riches d’Afrique en tenant compte du critère du PIB réel par habitant en parité de pouvoir d’achat (PIB-PPA). Cette méthode permet de comparer les niveaux de vie entre les pays en tenant compte des différences de coûts de la vie et des taux d’inflation.

La République démocratique du Congo ne figure nulle part dans toutes les positions utiles de ce classement, qu’il s’agisse de la liste des pays les plus riches tout comme de celle des pays où l’indice des prix est le plus élevé, ou encore sur la liste des pays avec des grandes dépenses d’investissements.

D’après ce rapport de la BAD, les cinq pays les plus riches d’Afrique sont les Seychelles (29.711 dollars), Maurice (22.246 dollars), le Gabon (19.546 dollars), la Guinée équatoriale (18.180 dollars), et l’Égypte (17.158 dollars). Le Botswana (16.651 dollars), l’Afrique du Sud (14.222 dollars), l’Algérie (12.893 dollars), la Tunisie (12.159 dollars) et la Namibie (10.705 dollars) complètent le top 10.

A l’exception de l’Égypte, de l’Afrique du Sud, de l’Algérie et de la Tunisie, ces pays ont une faible population, variant entre 0,11 et 2.59 millions d’habitants, avec une part réelle de la production régionale allant de 0,06 à 0,7%. Ces pays bénéficient d’économies relativement stables avec des secteurs diversifiés allant des ressources naturelles à l’industrie des services.

Moins d’un quart (19,2 %) des pays africains affichent un PIB réel par habitant inférieur à 2.000 dollars, le Burundi étant le seul pays en dessous de 1000 dollars.

Il convient de souligner que la Côte d’Ivoire, la République démocratique du Congo, le Bénin et le Togo ne figurent pas dans ce classement.

Les cinq économies les moins riches sont le Burundi (981 dollars), la République centrafricaine (1.085 dollars), la Somalie (1.134) dollars), le Mozambique (1.440 dollars), et le Niger (1.538 dollars). Ces pays font face à des défis significatifs, notamment des conflits prolongés, une instabilité politique, et des infrastructures insuffisantes, impactant gravement leur développement économique.

Pays les plus chers

L’indice du niveau des prix (INP) compare la PPA d’un pays au taux de change de sa monnaie par rapport au dollar américain, Un INP supérieur à 1 indique des prix plus élevés que la moyenne régionale, tandis qu’un INP inférieur à 1 indique des prix relativement plus bas.

Le Zimbabwe présente les niveaux de prix les plus élevés du continent, suivi par le Cap-Vert, Djibouti, les Seychelles, et l’Afrique du Sud. Les prix les plus bas sont observés au Soudan, en Égypte, en Angola et en Éthiopie.

Dépenses d’investissement

Le Nigéria détient la plus grande part des dépenses d’investissement en Afrique avec 21,3%, suivi de l’Égypte (12,10%), de l’Algérie (10,30%), de l’Afrique du Sud (9,30%), et du Maroc (6,0%).

L’Éthiopie (4%), la Tanzanie (3.9%), le Kenya (3,5 %), le Ghana (2.49%), et la Côte d’ivoire (2.46%) font également partie des dix premiers pays, représentant ensemble 75,4% des investissements totaux en Afrique.

Le Nigeria à lui seul représente 30,4% des investissements en Afrique subsaharienne, suivi par l’Afrique du Sud (13,3%).

Trente-cinq des 55 pays africains ont chacun une part inférieure à 1% des investissements totaux, représentant collectivement 12,5% des investissements en Afrique.