13 juillet 2024

Radio Ngoma ya Amani

Votre tam-tam de la Paix

100 jours de pouvoir pour F.-Tshisekedi, 16 voyages à l’étranger, 0 à l’intérieur

Ça fait pratiquement plus de quatre mois depuis la réélection de Félix Tshisekedi pour un second et dernier mandat à la tête de la République Démocratique du Congo. Proclamé réélu par la CENI lors des dernières élections combinées du 20 décembre 2023, il avait été investi par la Cour constitutionnelle le 20 janvier dernier.

Au moins 100 jours depuis qu’il est de nouveau à la tête du pays, mais jusqu’à la rédaction de cet article, le pays n’a toujours pas de gouvernement. L’ancienne équipe gouvernementale continue à expédier les affaires courantes tout en combinant de manière incompatible deux, voire trois postes.

De ces 100 jours de pouvoir, le Chef de l’Etat congolais a déjà effectué au moins 16 voyages à l’étranger et aucun voyage à l’intérieur de son pays. Le bombardement des camps des déplacés à 15km de la ville de Goma l’a trouvé dans sa tournée européenne et cette circonstance l’a obligé d’écourter son séjour en Europe, dont la durée de fin de mission n’était encore connue de personne. C’est donc grâce à ce massacre de la population déplacée qu’il est vite revenu au pays. Soulignons que la partie orientale de la RD Congo, particulièrement le Nord-Kivu, le Sud-Kivu et l’Ituri, est en proie à une instabilité sécuritaire pendant plus de trente ans. Les terroristes ADF sèment désolations dans l’Ituri pendant que les M23 font également rage au Nord-Kivu, et leurs ramifications (Twirwaneho, Android, …) endeuillent le Sud-Kivu.

Lors du discours de son investiture le 20 janvier dernier, Félix Tshisekedi avait promis de corriger les erreurs du passé pour se concentrer à la reconstruction du pays. La majorité de congolais est pessimiste quant à cette déclaration de son Chef de l’État qui estime que les multiples voyages du Président de la République lors de son premier mandat faisaient également partie de ces erreurs qu’il fallait corriger.

C’est d’ailleurs ce que le cadre communicateur du parti politique Leadership et Gouvernance pour le Développement (LGD), Monsieur Etienne Masudi, avait récemment exprimé, invitant les dirigeants congolais à arrêter les fêtes pour se concentrer au travail, lorsqu’il s’adressait au nouveau Gouverneur élu du Sud-Kivu au cours d’une interview lui accordée par votre Radio.