19 mai 2024

Radio Ngoma ya Amani

Votre tam-tam de la Paix

RDC : le PPRD demande au régime Tshisekedi de cesser de se servir du nom de Joseph Kabila Kabange et de sa famille politique pour créer des comédies (Communiqué)



Dans une matinée politique organisée à Kinshasa-Limete en date du 30/03/2024 à la permanence de l’UDPS, Parti politique au pouvoir, le Secrétaire Général Augustin Kabuya avait déclaré que Joseph Kabila et sa famille politique continuaient à être le blocage à leur pouvoir. « Pour votre information, au moment où je vous parle, Joseph Kabila a fui le pays, il n’habite plus ici. Il n’a laissé aucune trace à la DGM, il est parti en catimini parce que c’est lui qui est derrière la guerre qui sévit dans l’Est du pays. Moi, j’étais déjà au courant de ça », avait-il déclaré sous les acclamations des militants et combattants du parti présidentiel.

Quelques jours après, Joseph Kabila a été aperçu de retour au pays par Kasumbalesa, à la frontière entre la Zambie et la République Démocratique du Congo, où la population était venue en masse pour l’ovationner après avoir appris de sa présence dans cette partie du pays.

Face à ces déclarations, le PPRD, parti cher à l’ancien Président de la RDC, a dénoncé avec véhémence ce qu’il qualifie d’une mesquine campagne de diabolisation de son Président national Joseph Kabila Kabange et a retorqué, à son tour, que le M23 était l’œuvre ressuscitée par le régime Tshisekedi qui l’a hébergé pendant 14 mois à Kinshasa selon ses propres termes et avec lequel il aurait signé des accords secrets alors que ce mouvement était déjà défait en 2013 par l’armée congolaise sous la houlette du Président Joseph Kabila.

« Le PPRD lance une mise en garde au régime Tshisekedi qu’il considère en panne de démarreur et des solutions stratégiques pour ramener la paix et la sécurité dans le pays en général et à l’Est en particulier et lui demande de cesser de se servir du nom de Joseph Kabila Kabange et de sa famille politique pour créer des comédies aux fins de nuire à l’image de son Président qui fait peur par son silence éloquent », peut-on lire dans un Communiqué de presse signé par son Secrétaire Permanent, le Professeur Emmanuel RAMAZANI SHADARI, en date du 06/04/2024.

Le PPRD n’exclut pas l’option de saisir la justice internationale pour réhabiliter l’honneur de Joseph Kabila Kabange souillée.