13 juillet 2024

Radio Ngoma ya Amani

Votre tam-tam de la Paix

Le Territoire de Fizi pourrait bénéficier de 5.163.355.000CDF du budget national 2024

Le budget du Pouvoir central pour l’exercice 2024 est présenté en équilibre, en recettes et en dépenses, à 40.463,6 milliards de FC, soit un taux d’accroissement de 24,7% par rapport à la Loi de l’exercice 2023 chiffrée à 32.456,8 milliards de FC. De cette enveloppe, le Territoire de Fizi pourrait bénéficier d’une somme de 5.163.355.000CDF (cinq milliards, cent soixante-trois millions, trois-cent cinquante-cinq mille francs congolais), soit 2.036.424,77$USD (deux millions, trente-six mille, quatre-cents vingt quatre, septante-sept centimes de dollars américains) au taux budgétaire de 2.535,5CDF pour un dollar américain. C’est ce qui ressort de la loi des finances publiques pour l’exercice 2024 en rapport avec l’annexe XXI sur la répartition des crédits alloués aux projets du programme de développement local par Territoire.

Mais d’aucuns, en Territoire de Fizi, se posent autant des questions sur ce que ferait réellement cet argent en cas de sa réelle affectation pendant qu’une enveloppe de 6.094.208.790CDF, un peu supérieur que ce qui serait prévue au budget 2024, a été allouée au Territoire de Fizi pour l’exercice 2023 mais rien et alors rien n’y a été exécuté par le gouvernement central, une somme évaluée à 2.403.553,062$USD (deux millions, quatre-cents et trois milles, cinq-cent cinquante-trois, zéro soixante-deux centimes de dollars américains).

Pour l’exercice 2024, les politiques publiques prioritaires retenues découlent de la politique budgétaire définie dans le Cadre Budgétaire à Moyen Terme 2024-2026, qui reflète les axes prioritaires du Programme d’Actions du
Gouvernement, en ligne avec les stratégies sectorielles.

Du reste, en vue de la mise en œuvre efficace et efficiente de l’action publique, le Gouvernement, entend poursuivre l’implémentation de la
démarche de la performance induite par la Loi relative aux finances publiques telle que modifiée à ce jour, par l’élaboration des budgets programmes assortis des projets annuels de performance pour l’ensemble des Institutions
et Ministères à l’horizon 2028, y compris les organismes auxiliaires de l’Etat tels que reclassés à ce jour. Un accent sera accordé au suivi de la mise en œuvre des programmes d’envergure conduits par le Gouvernement, dont le
Programme de Développement Local de 145 Territoires, la gratuité de l’enseignement primaire et la couverture santé universelle.

La loi de finances de l’exercice 2024 repose donc sur les principaux indicateurs et agrégats macroéconomiques suivants :
 Taux de croissance du PIB : 6,4% ;
 Déflateur du PIB : 10,6 ;
 Taux d’inflation moyen : 10,9% ;
 Taux d’inflation fin période : 10,4% ;
 Taux de change moyen : 2.518,3 FC/USD ;
 Taux de change fin période : 2.535,5 FC/USD ;
 PIB nominal : 179.338,3 milliards de FC ;
 Pression fiscale : 13,2%.

Cette loi de finances est entrée en vigueur ou en exécution depuis le 1er janvier 2024.