29 mai 2024

Radio Ngoma ya Amani

Votre tam-tam de la Paix

Le M23 s’inquiète du dernier communiqué des FARDC

Le M23 ne s’est pas laissé marbre, après le tout dernier communiqué des forces armées congolaises, attestant que le mouvement armé a violé le cessez-le-feu qui devait, normalement avoir lieu mardi.

Dans un communiqué publié ce jeudi, cette rébellion qui a repris les armes depuis 2021, soutenue militairement par Kigali, qualifie de “mensonges et la propagande”, la dernière communication de l’armée congolaise.

« Le M23 n’est pas surpris par les mensonges et la propagande infondée contenus dans le communiqué du Le porte-parole de la Coalition gouvernementale de la RDC, le lieutenant-colonel Guillaume NDJIKE KAIKO, le 7 mars 2023. En effet, le porte-parole de la coalition gouvernementale de la RDC accuse sans vergogne le M23 de violer une cessez-le-feu qu’il a déclaré unilatéralement le 7 mars Jeudi 2023 », estime ce mouvement rebelle.

Pour rappel, Les forces armées congolaises ont affirmé dans leur communiqué publié mardi que la rébellion M23, a violé le tant attendu cessez-le-feu comme annoncé par le président Angolais, João Manuel Gonçalves Lourenço, et son homologue français, Emmanuel Macron la semaine dernière.

L’armée Congolaise a appuyé son hypothèse avancée illustrant les bombardements lancés par la rébellion dans la localité de Sake, en territoire de Masisi, dans le Nord-Kivu faisant trois morts et sept blessés graves.