13 juillet 2024

Radio Ngoma ya Amani

Votre tam-tam de la Paix

La demi-sœur de Barack Obama parmi les manifestants au Kenya

Le Kenya est touché par un mouvement antigouvernemental inédit mené par la jeunesse du pays. De premiers heurts ont éclaté après que des manifestants aient progressé dans une zone abritant plusieurs bâtiments officiels, dont le Parlement. Parmi les manifestants, se trouvait aussi Auma Obama, la demi-soeur de l’ancien président américain Barack Obama, qui a reçu du gaz lacrymogène alors qu’elle livrait une interview sur la chaîne américaine CNN.

Comme source à la base de ce soulèvement populaire au Kenya qui a déjà duré à peu près une semaine, l’annonce du projet de budget 2024-2025 qui prévoit l’instauration de nouvelles taxes décriées. La jeunesse, fortement mobilisée autour d’un mouvement baptisé « Occupy Parliament » (« Occuper le Parlement »), exige le retrait pur et simple de ce nouveau projet de loi de finances du gouvernement du président William Ruto.

« Les jeunes Kényans manifestent pour leurs droits. Ils manifestent avec des drapeaux et des banderoles« , a déclaré Auma Obama sous les sanglots lui causés par le gaz lacrymogène.

Ce mardi, troisième journée de mobilisation antigouvernementale menée par la jeunesse, a été rythmée par des heurts après que des manifestants aient progressé dans une zone abritant plusieurs bâtiments officiels tels que le Parlement, la Cour Suprême ou encore la Mairie de Nairobi. Le bilan des échauffourées entre les manifestants et les services de l’ordre fait état de 22 personnes tuées par balle et une trentaine de blessés ce mercredi 26 juin.

Face à la pression, le Président kényan a abdiqué, retirant son projet de loi et proposant un dialogue avec la jeunesse Kényane.