29 janvier 2023

Radio Ngoma ya Amani

Votre tam-tam de la Paix

Un kamikaze detecté parmi les blessés dans l’attentat de Kasindi.

Un kamikaze a été détecté parmi les blessés du récent attentat à la bombe dans Église de la 8ème CEPAC, dans la cité de Kasindi à la frontière avec l’Ouganda, au Nord-Kivu.

Ce Kamikaze a été detecté par les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC), lundi 16 janvier 2023.

Selon le porte-parole du Secteur opérationnel Sokola 1 Grand Nord le Capitaine Antony Mualushayi, qui livre l’information, cet élément a été détecté au lieu de sa pris en charge par les autorités à Beni.

“Hormis celui que nous avons arrêté hier (un sujet Kényan), nous avons détecté aujourd’hui parmi les blessés un kamikaze, mais qui est blessé et son état de santé est vraiment en danger. Nous prions le bon Dieu pour qu’il le garde encore, pour qu’il nous donne des informations sûres que nous cherchons. Nous avons pris ce kamikaze en charge sur le plan sanitaire. Il a été transféré dans la ville de Beni pour des soins appropriés avec d’autres blessés, nos compatriotes”, a-t-il expliqué le capitaine Antony Mwalushayi.

Par la même occasion, ce porte-parole de l’armée annonce l’interpellation d’autres personnes membres de l’Église CEPAC/Kasindi suspectées dans cette explosion de la bombe.

Il renseigne que les effectifs militaires ont été renforcés à Kasindi pour parer à toute éventualité.

Le gouverneur du Nord-Kivu, le lieutenant-général Constant Ndima, s’est rendu lundi 16 janvier à Kasindi pour compatir avec les familles éprouvées. Il a invité les tenanciers des bars, églises et d’autres lieux publics à se procurer des détecteurs des métaux pour leur sécurité.

Le gouverneur militaire a aussi appelé la population à la perseverance, tout en rassurant que des mesures sécuritaires ont été prises pour sécuriser Kasindi.

Le bilan actualisé de cet attentat fait état de 14 mortes et 69 personnes blessées. Un bilan revu à la hausse selon les autorités.