29 janvier 2023

Radio Ngoma ya Amani

Votre tam-tam de la Paix

Pweto:L’armée s’en prend à la milice.

Depuis plus dix jours, l’armée Congolaise est à la traque des miliciens Bakata Katanga au Nord-Ouest de Pweto. C’est principalement sur l’axe routier Pweto- Moba. Pendant ce temps, au chef lieu de Pweto, la situation sécuritaire est calme, assure l’administrateur du territoire.

En effet, des miliciens Bakata Katanga du seigneur de guerre Kyungu Mutanga Gedeon  sont éparpillés dans des villages. Que ce soit dans le territoire de Manono, de Moba ou encore de Pweto, certains se font passer pour des civils et se confondent à la population. Par contre, d’autres vivent en groupuscule conduit souvent par un chef du grade de lieutenant, indique des sources de la société civile de Pweto.

Pour prévenir une quelconque réorganisation de ce groupe armé, les FARDC mènent des opérations de ratissage dans certains villages. C’est notamment au village;Kivungu à 95 Km au Nord Ouest de Pweto . Des militaires de provenance du territoire de Moba ont mis en déroute le 20 décembre dernier un groupe de 7 combattants Bakata Katanga. Ces derniers ont fait incursion dans ce village muni d’une arme à feu ainsi que des arcs. Selon des témoignages recueillis auprès de la société civile locale, les villages voisins de Kahita et Kamena sont désertés. Les populations ont fui et ont trouvé refuge au village de Kasenga Nganye dans le territoire de Moba.

3 morts parmi les Bakata Katanga

Il y a un mois , un autre groupe des Bakata Katanga ont été aperçu au village Kyungu à 165 Km toujours au Nord Ouest de Pweto. Alertée, l’armée s’est déployée dans ce village le 17 novembre et s’est affrontée aux Mai Mai. Selon des témoignages locaux ainsi que la société civile , les miliciens ont enregistré des pertes dans leurs rangs. Le bilan fait état de 3 miliciens tués dont leur chef dénommé Jobo. Il a succombé au village Kapongola des suites de ses blessures pendant qu’on l’acheminait à l’hopital pour des soins. En outre,7 autres combattants ont été grièvement blessés. Ces informations ne sont pas confirmées par l’armée.

Situation sus controle

Toutefois, l’administrateur du territoire de Pweto se veut rassurant. Derby Lumbwe affirme que la situation sécuritaire de son entité est sous contrôle. L’autorité administrative ne fait même pas allusion à la traque des miliciens menée par les FARDC. En revanche, il invite les habitants de Pweto à vaquer librement à leurs occupations en cette période des festivités de fin d’année.