29 janvier 2023

Radio Ngoma ya Amani

Votre tam-tam de la Paix

Les autorités restituent 590.000 USD à la famille d’un Chinois assassiné au Lualaba.

La famille Zheng, le sujet chinois assassiné par ses compatriotes a reçu 590 mille dollars volés. C’est la justice militaire qui a rendu la somme jeudi 12 janvier dans une cérémonie à l’auditorat militaire de Kolwezi. Ceci intervient deux jours après l’arrestation des présumés assassins.

Selon les Services de Sécurité, la victime était assassinée le 30 décembre. Et pour eux, les auteurs présumés sont connus. il s’agit de trois autres chinois. Les services de sécurité accusent également un congolais de complicité dans cette affaire. Ceux -ci avaient en plus extorquer plus de 500 mille dollars américains . Depuis la fin du mois les services de sécurité étaient à leur recherche. Et finalement , ils ont été arrêtés. Le 10 janvier dernier, ils ont été présentés au Gouverneur par les services de sécurité là Kolwezi. De plus , ils avaient en leur possession une somme de 590 mille dollars américains extorqué et les armes.

ce jeudi 12 janvier , ces services ont procédé à la restitution de biens extorqués. Ils ont ainsi invité la famille de l’homme d’affaires tué pour la restitution des biens. Les services de sécurité ont remis donc cet argent, une jeep et autres biens volés à la famille de la victime. C’est le Colonel magistrat Jean Lito qui a procédé à cette restitution.

Après signature du procès-Verbal, trois chinois membres de la famille du défunt ont vivement remercié l’autorité provinciale et les services de sécurité du Lualaba. C’est pour les efforts conjugués afin de démanteler cette bande des présumés bandits.

Par ailleurs, le Magistrat Militaire Jean Lito a ordonné par la suite à tous les expatriés qui détiennent illégalement les armes à feu à les déposer au service habilité.

Le coup qui a conduit au meurtre du sujet chinois Zheng serait orchestré par ses amis Wang Yon Xu et Cheng Zing Dan. Ces derniers s’étaient déjà déplacés pour Lubumbashi avant d’être localisés , arrêtés et ramenés à Kolwezi. C’était en complicité de leur compatriote Whang Hui et du congolais Abdalah. Pendant ce temps, ils sont en train de subir la rigueur de la loi.